Les plantes utilisées

L'artichaut est une grande plante vivace pouvant atteindre 1 m 50 ayant l'aspect d'un chardon dépourvu d'épines. Les feuilles utilisées en phytothérapie poussent le long de la base de la tige et sont de grandes tailles dentelées irrégulièrement et parfois épineuses. Elles sont comestibles (blanchies ou cuites), mais difficile à trouver dans le commerce. On étudie les effets médicinaux de l’artichaut depuis le début du XXe siècle, lorsque des chercheurs français confirment son action bénéfique sur les reins et la vésicule biliaire.

Lire l'article sur l'artichaut

La canneberge est riches en vitamine C et est utilisée dans le traitement des ulcères et des infections urinaires.

Lire l'article sur la canneberge

La canneberge ou « airelle à gros fruits » ou cranberry (Vaccinium macrocarpon) est la variété utilisée médicalement. Il ne faut pas la confondre avec l’airelle à petits fruits (Vaccinium microcarpum).

Lire l'article sur la canneberge

Le curcuma est une plante utilisée depuis des siècles en cuisine et en médecine traditionnelle. Il sert à traiter les troubles digestifs et en usage externe à traiter les inflammations de la peau et les blessures.

Lire l'article sur le curcuma

Le curcuma porte différents noms tel que le safran des Indes et la turmerie sauvage. Il a également deux noms scientifiques : le curcuma longa et le curcuma aromatica.

Lire l'article sur le curcuma
L’eschscholzia, dont le nom vient du botaniste qui la découverte début du XIXème siècle (Johann Friedrich von Eschscholtz), est principalement utilisée pour faciliter l’endormissement, en tant qu'anti-douleur (Analgésique) et comme anxiolytique. Elle ressemble au coquelicot hormis sa couleur jaune-orangé et contient un mélange d’alcaloïdes, de caroténoïdes, de flavanoïdes, etc.

Lire l'article sur l'eschscholzia
L’escholtzia est également appelé pavot de Californie, son nom botanique est Eschscholtzia californica.

Lire l'article sur l'eschscholzia
Le ginkgo est un arbre pouvant atteindre les 40 m de hauteur, qui peut vivre plus de 1000 ans et qui existe depuis plus de 300 millions d’années ce qui en fait un fossile vivant. Le ginkgo est un arbre aux fleurs unisexuées, il est donc soit mâle, soit femelle. Les fleurs mâles ont l'aspect de châtons tandis que les fleurs femelles donnent naissance à des fruits ayant l'aspect de prunes, appelé ovule, utilisés depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise.

Lire l'article sur le gingko
Le Ginkgo biloba est également appelé l’arbre aux 40 écus en raison d’une anecdote qui date de 1780. Louis XVI chargea le botaniste français Pétigny d’aller acheter en Angleterre 5 Ginkgo pour qu’ils y soient plantés en France. Le botaniste les acheta à l’époque 25 guinées soit exactement 40 écus. Il se révéla bien des années plus tard que les 5 arbre étaient en fait tous des mâles donc impossibles à multiplié par semis !

Lire l'article sur le gingko
Le ginseng est réputé traditionnellement pour ses vertus tonifiantes.

Lire l'article sur le ginseng
Les propriétés médicinales des plantains sont connues depuis l'Antiquité grecque. Leurs usages thérapeutiques sont répandus aussi bien en Orient qu'en Occident. Le grand plantain et le plantain lancéolé sont, parmi environ 250 espèces de plantains, les deux plus utilisés pour ses propriétés médicinales tel que traiter les inflammations des voies respiratoires, les inflammations des muqueuses de la bouche et les inflammations cutanées.

Lire l'article sur le grand plantain
L'harpagophytum est une plante à la saveur très amer qui s'accrochent au sol et qui peut atteindre 1 m 50 de long. Ces vertus médicinales ont été découvertes début 1900. Il s'utilise principalement pour ses propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales.

Lire l'article sur l'harpagophytum
Le nom de « griffe du diable » est le surnom donné à l’harpagophytum à cause de ses fruits munis de griffes conçues pour s'agripper aux poils et à la peau du bétail qui s'y frottent. Harpagophytum signifie « harpon végétal ».

Lire l'article sur l'harpagophytum
L’usage de la rhodiole comme plante tonique est connu depuis au moins 3 000 ans un peu partout sur le globe. Mais la médecine moderne a commencé à s'intéresser à la rhodiole qu’au début des années 1960. La Rhodiole sert principalement à stimuler les fonctions cognitives en situation de stress et de fatigue. Attention, la famille des “Rhodiola” comprend une vingtaine d’espèces de plantes, dont celle la plus riche en principes actifs est l’espèce Rhodiola rosea. Son nom lui vient du fait qu’on peut extraire une essence à l’odeur de rose à partir de ses racines. Son nom vernaculaire est « racine dorée ».

Lire l'article sur la rhodiole
La valériane est utilisée depuis l’antiquité par des médecins grecs (Hippocrate, Galien) comme plante médicinale pour traiter les troubles du sommeil. Utilisée par les Romains pour combattre les palpitations et l'arythmie ; au Moyen Âge, Hildegarde de Bingen la recommandait comme somnifère. La valériane est toujours utilisée, elle a de grandes tiges pouvant atteindre jusqu'à 1,5 m de hauteur. La poudre médicinale est obtenue par séchage et réduction en poudre des racines. Elle est principalement utilisée pour traiter la nervosité et les troubles du sommeil.

Lire l'article sur la valériane
La valériane dégage une odeur très caractéristique que les félins adorent, c’est qui lui a valu le surnom “d’herbe à chat”.

Lire l'article sur la valériane
La vigne rouge est un arbrisseau cultivé depuis la Grèce Antique par l’Homme et est utilisée à des fins médicinales depuis plusieurs siècles. En phytothérapie on utilise principalement les feuilles et les fruits (peau et pépins). Les feuilles de vigne rouge contiennent des sels minéraux, de la vitamine C et de nombreux composés naturels (phytonutriments) tels que les flavonoïdes, les tanins et les acides phénoliques. En phytothérapie on utilise généralement la vigne rouge pour soulager les jambes lourdes, les hémorroïdes et les symptôme de la ménopause.

Lire l'article sur la vigne rouge
La vigne des teinturiers est l’autre nom de la vigne rouge (Vitis vinifera var. tinctoria) utilisé en phytothérapie qui se caractérise par des raisins noirs et des feuilles qui rougissent intensément à l’automne.

Lire l'article sur la vigne rouge
La sauge possède des flavonoïdes qui vont avoir une action anti-inflammatoire et aider à la digestion. Elle possède également des propriétés antiseptiques. Depuis l'Antiquité, elle est utilisée en médecine pour soigner divers maux. Son nom latin est "Salvia", ou autrement dit "celle qui sauve"


Lire l'article sur la sauge
Le thym est une plante aromatique bien connue en cuisine. Elle possède également des propriétés antispasmodiques et antiseptiques en phytothérapie. Ce sont les feuilles séchées et les fleurs de la plante qui renferment les substances actives aux propriétés soignantes.


Lire l'article sur le thym
L'arnica est une plante connue pour soigner les bleus et douleurs musculaires localisées provoquées par un choc. C'est une plante qui peut être toxique lorsqu'elle est prise par voie orale.


Lire l'article sur l'arnica
 


Lire l'article sur l'ail
 


Lire l'article sur la menthe poivrée
L'aubépine est une plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise et par les médecins de la Grèce antique depuis des siècles. Elle pousse sous forme d'arbre ou d'arbuste et possède des fleurs blanches et des baies rouges. En phytothérapie, tous les éléments de l'aubépine (feuilles, baies et fleurs) sont utilisées pour leurs différentes propriétés.

Il n'y a pas de contre-indications particulière à l'utilisation de l'aubépine. Il est important de rappeler que les personnes ayant des troubles cardiaques, même légers, doivent consulter un médecin avant tout usage de l'aubépine.

L'aubépine peut-être utilisée en traitement complémentaire et ne se substitue pas aux médicaments habituels pour traiter les problèmes cardiaques.


Lire l'article sur l'aubépine
Le fenouil est une plante que l'on connaît grâce à son bulbe de feuilles blanches couramment utilisé en cuisine comme légume. Mais ce n'est pas la seule partie du fenouil qui peut être utilisée. En phytothérapie, toutes les parties du fenouil (bulbe, fruits, fleurs et feuilles) possèdent des propriétés utiles pour la santé.

Il existe deux variétés de fenouil : le fenouil amer sauvage et le fenouil doux cultivé ayant un bulbe plus charnu. Les Egyptiens et médecins de la Grèce antique connaissent bien cette plante. Le fenouil doux est cultivé principalement en Europe du Sud, en Turquie et en Asie. Les deux variétés possèdent des vertus médicinales.


Lire l'article sur le fenouil
Le lin est surtout connu pour ses graines, utilisées en cuisine, ou encore pour les fibres de sa tige, utilisées pour créer des textiles. Ses diverses transformations (textile, cordage, papiers, paillage, combustible, huile...) en font une plante très attractive et très cultivée partout dans le monde. Le lin est également très utile en phytothérapie.

Les graines de lin sont capables d'absorber l'eau des aliments. Leur présence dans les selles permet de les garder molles et de faciliter le transit. Deux études réalisées sur plus de 200 patients ont confirmé les propriétés laxatives des graines de lin. L'Agence européenne du médicament (EMA), la commission E du ministère de la santé allemand et la Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) reconnaissent comme "bien établi, l'usage des graines de lin pour le traitement de la constipation habituelle, ainsi que toutes les situations dans lesquelles une émission de selles molles est nécessaire"

Lire l'article sur le lin
On connaît le cassis essentiellement pour son fruit. Mais le Cassis est une plante utilisée en phytothérapie car ses feuilles et ses fruits possèdent des propriétés bénéfiques pour l'organisme.

Les feuilles de Cassis, les bourgeons et les fruits sont diurétiques c'est-à-dire qu'ils sont capables d'augmenter la production d'urine. Le Cassis stimule donc les reins et le foie. L'Agence Europpéenne du médicament reconnaît son usage traditionnel pour "augmenter les quantités d'urines en traitement complémentaire des infections urinaires".

Lire l'article sur le cassis
Le chia est devenu populaire grâce à ses graines. Ces dernières possèdent de nombreuses propriétés nutritives et étaient la base de l'alimentation d'anciens peuples aztèques vivant au Mexique. En phytothérapie, les graines de Chia sont également utilisées comme complément à certains traitements médicaux.

Les graines de chia peuvent être sources d'allergies. Les personnes allergiques aux graines de lin, sésame, pavot etc. doivent prendre des précautions. Les personnes atteintes d'un cancer de la prostate ou à risque, ne doivent pas consommer de graines de chia car elles contiennent des substances qui favorisent le développement de ce cancer.

Lire l'article sur le chia
La lavande est une plante très odorante, associée à l'été et au sud. Les Romains l'utilisaient pour parfumer les bains thermaux et le linge. En phytothérapie, l'huile essentielle de lavande est un indispensable pour soigner de nombreux maux.

Les personnes asthmatiques doivent prendre leur précaution avant d'utiliser l'huile essentielle de lavande. Il existe plusieurs types de lavande (aspic, vraie, fine, lavandin super, stoechade etc.) avec différentes concentrations et potentiel allergisant, il est important de se renseigner auprès d'un spécialiste avant d'utiliser la lavande en tant que complément d'un traitement.

Lire l'article sur la lavande
L'anis vert est une plante utilisée en cuisine et dans certaines boissons bien connues comme le pastis. Il est a différencié de l'anis étoilé ou badiane, lui aussi utilisé en cuisine notamment dans la préparation du vin chaud.

L'anis vert produit des feuilles et de petites graines ayant aussi des propriétés en phytothérapie.

L'anis vert fait partie des plantes utilisées pour soulager les maux de ventre peu intenses. L'Agence Européenne du médicament (EMA), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaissent "l'usage traditionnel de l'anis vert sous forme de graines dans le traitement des douleurs gastro-intestinales modérées dont les flatulences et les ballonnements".

Lire l'article sur l'anis vert
L'aloe vera est une plante très souvent intégrer dans les cosmétiques. Elle possède de nombreuses propriétés pour la peau mais aussi en phytothérapie. 

Le gel d'aloe vera possède de fortes propriétés cicatrisantes et est très bénéfique pour les plaies et brûlures superficielles (coup de soleil). Une étude clinique a démontrée son efficacité et celle-ci est reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Lire l'article sur l'aloe vera
Le bouleau est très efficace pour augmenter le volume des urines et donc purifier et éliminer les bactéries responsables des infections urinaires. L'Agence européenne du médicament (EMA), La Commission E du ministère de la Santé allemand, la Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) reconnaissent l'usage du bouleau pour stimuler « l’irrigation des voies urinaires, notamment lors d’inflammation et de calcul rénal, et comme traitement d’appoint des infections bactériennes urinaires ».

Lire l'article sur le bouleau
Le lierre est très efficace pour libérer les bronches. Il possède une substance appelée saponine, capable de limiter les spasmes des muscles des bronches et de favoriser l'évacuation du mucus qui encombre les poumons et le nez en cas de bronchite. Quelques études scientifiques ont démontré l'efficacité du lierre contre la toux, notamment chez les enfants.

La Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) et l'Agence européenne du médicament (EMA) reconnaissent l’usage du lierre contre « la toux, en particulier celle avec une production importante de mucus, et dans le traitement complémentaire des affections des bronches ».

Lire l'article sur le lierre grimpant
Le gingembre est une épice asiatique très utilisée en cuisine. Au Moyen-Âge, on lui attribuait également des propriétés aphrodisiaques. En phytothérapie, comme en cuisine, c'est la tige souterraine semblable à une pomme de terre (rhizome) qui est utilisée.

Plusieurs études ont démontré l'efficacité du gingembre concernant les nausées dues au mal des transports, à la grossesse ou à une intervention chirurgicale. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît comme « cliniquement justifié » l’usage du gingembre dans « la prévention des nausées et des vomissements dus au mal des transports et au mal de mer, ainsi que ceux liés à une intervention chirurgicale ou à la grossesse »

Lire l'article sur le gingembre
Le houblon est principalement utilisé pour fabriquer de la bière. Sa tige peut aller jusqu'à 10m de hauteur. Ce sont les cônes (fleurs femelles) qui sont utilisés pour aromatiser la bière. C'est aussi une plante comestible et médicinale.

L'huile essentielle de houblon est très parfumée et contient des substances sédatives qui vont agir sur la nervosité et apaiser. L'Agence européenne du médicament (EMA) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) reconnaissent l'usage du houblon "pour traiter la tension nerveuse et le stress psychologique léger".

Lire l'article sur le houblon
La mélisse possède des substances sédatives ayant un pouvoir calmant sur le système nerveux. Plusieurs études ont démontré les bénéfices de la mélisse lors d'anxiété légère, cependant son action sédative puissante diminue également la vigilance et la concentration. Il est important de l'utiliser avec prudence et idéalement avant de dormir.

Lire l'article sur la mélisse
L'ortie est une plante urticante bien connue de tous. Les promeneurs savent qu'il faut s'en méfier car elle cause des brûlures à son simple contact avec la peau. Pourtant, celle mal-aimée possède de nombreuses vertus, autant en cuisine qu'en phytothérapie. Elle est riche en acides aminés, en protéines, en fer, en calcium et en vitamines. Une fois cuite ou séchée, elle ne pique plus et est totalement comestible et sans danger pour la peau.


Lire l'article sur l'ortie
Haut de page