Comment ça marche


C’est un dispositif produisant une “vapeur” d’eau ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée et contenir, ou non, de la nicotine. L’e-cigarette comporte une pile, un dispositif de stockage d’e-liquide (cartouche ou réservoir) et un atomiseur. La batterie fournit l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’atomiseur qui se déclenche quand le vapoteur aspire une bouffée. Sa résistance transforme le liquide en vapeur.

L’ensemble est contenu dans une enveloppe plastique ou métallique.

Dr Michel Nasr est pneumologue à Vienne (Isère) 

Le Pr Couraud indique que “le fait de chauffer un liquide contenant du glycérol au travers d’une résistance pour dégager une fumée” est un concept assez large. Il est donc difficile de trouver un inventeur identifié de la cigarette électronique. 

La parenté de la cigarette électronique est souvent attribuée à un ingénieur chinois” précise le Dr Nasr : il s’agit de Hon Lik, qui a été le premier à rendre public son dispositif et à en déposer le brevet, en 2004. Son principe de base : un liquide vaporisé à l’aide d’une résistance chauffée et d’une batterie.


Pr Sébastien Couraud est chef du service de pneumologie aiguë spécialisée et cancérologie thoracique au centre hospitalier Lyon Sud
Dr Michel Nasr est pneumologue à Vienne (Isère)
Nous leur avons posé vos questions séparément.

Haut de page