Phytothérapie : le souci

Le souci
Le souci

Le souci, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

Le souci est une plante à fleurs jaunes que l'on peut observer presque toute l'année. On l'utilise depuis longtemps pour obtenir une teinte jaune grâce à l'infusion de ses fleurs, c'est un excellent colorant alimentaire. C'est une plante comestible, qui possède de nombreuses vertus en phytothérapie.

Origines

Le souci est originaire du bassin méditerranéen. Il est cultivé en Europe et en Egypte.

Comment ça s’utilise ?

Les fleurs séchées ou sous forme d'extrait liquide. Il existe également une huile essentielle de souci.

Est-ce que je peux en faire pousser chez moi ?

Oui. Le souci s'adapte à tous les sols. Il peut également être planté en pot. Il n'a pas beaucoup besoin d'eau et apprécie le soleil et la mi-ombre.

Le souci, c’est efficace pour soigner quoi ?

La plupart des indications ci-dessous reposent sur l'usage traditionnel du souci à travers le temps et n'ont pas ou peu fait l'objet d'études cliniques controlées.

Le souci
Le souci

Pour traiter les problèmes de peau ?

Oui. Le souci est très connu pour ses propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. Il possède des composés triterpéniques très utiles pour traiter les plaies, inflammation des muqueuses, cicatrisation difficile, furoncles, éruptions cutanées, dermatites, crevasses, brûlures, piqûres ou encore gerçures.

Contre les mycoses ?

Oui. Son huile essentielle est capable d'éliminer les bactéries et champignons causant les mycoses.

Pour soigner les infections urinaires ?

Oui. Le souci est anti-inflammatoire, bactéricide et antispasmodique. Il est indiqué en cas d'infection urinaire et de douleurs aux niveaux des voies urinaires. Il facilite l'élimination des bactéries et l'apaisement des muqueuses. Ses propriétés diurétiques permettent d'augmenter le volume des urines, ce qui facilite également l'élimination des indésirables causant l'infection.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Le souci est contre-indiqué en cas d'allergies aux plantes de la famille des astéracées. Un avis médical est fortement recommandé.

  • Enfants

Le souci n'est pas contre-indiqué chez l'enfant. Un avis médical est recommandé.

  • Femmes enceintes

Le souci n'est pas déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes. Un avis médical est fortement recommandé.

Y a-t-il des effets indésirables?

Un surdosage peut causer de fortes irritations, des nausées, des vomissements, des réactions allergiques au niveau de la peau et des voies respiratoires.

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

Le souci n'a pas d'interactions connues à ce jour. Un avis médical est fortement recommandé.

Bibliographie


L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017
Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, Editions Larousse 2013
Petit guide des huiles essentielles, compagnie des sens, 2018
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
Se soigner par les plantes au quotidien, Rachel Frély, terres éditions, 2019
La bible des plantes qui soignent, Michel Pierre, éditions du chêne, 2017
Calendula extract: effects on mechanical parameters of human skin. Acta Pol Pharm. 2011 Sep
Biological Activities of Asteraceae (Achillea millefolium and Calendula officinalis) and Lamiaceae (Melissa officinalis and Origanum majorana) Plant Extracts. Plant Foods Hum Nutr. 2017
Characterization of Biologically Active Substances from Calendula officinalis. Curr Pharm Biotechnol. 2017
A systematic review of Calendula officinalis extract for wound healing. Wound Repair Regen. 2019 Sep

Contenu original de :
Éducation et Prévention Santé

Étiquettes

Phytothérapie Souci

Haut de page