Phytothérapie : le pêcher

Le pêcher
Le pêcher

Le pêcher, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

Le pêcher est un arbre fruitier commun. Son fruit, la pêche, est consommé et apprécié durant la saison estivale. C'est un arbre cultivé depuis le Moyen-Âge. Ses fleurs sont rose pâle et sont utilisées en phytothérapie ainsi que ses feuilles.

Origines

Le pêcher est originaire de Chine. Il est cultivé dans toutes les régions tempérées du monde aujourd'hui.

Comment ça s’utilise ?

Les feuilles et les fleurs du pêcher s'utilisent séchées, en infusion ou en sirop.

Est-ce que je peux en faire pousser chez moi ?

Oui. Le pêcher est arbre fruitier qui a besoin de soleil. Il faudra le planter directement dans le sol car c'est un arbre qui a besoin de beaucoup de nutriments qu'une culture en pot ne peut lui apporter. L'entretien consistera à le tailler régulièrement et à le protéger contre les insectes nuisibles.

Le pêcher, c’est efficace pour soigner quoi ?

Le pêcher
Le pêcher

La plupart des indications ci-dessous reposent sur l'usage traditionnel du pêcher à travers le temps et n'ont pas ou peu fait l'objet d'études cliniques controlées.

Contre la constipation ?

Oui. Les fleurs de pêcher ont des propriétés laxatives et sont traditionnellement utilisées pour soulager la constipation et favoriser les selles.

Pour lutter contre la nervosité et le stress ?

Oui. Les fleurs possèdent des vertus sédatives ayant un effet calmant. Traditionnellement, un sirop de fleurs de pêcher avant le coucher permet de favoriser l'endormissement et de calmer l'agitation.

Pour lutter contre les infections urinaires ?

Oui. Les feuilles de pêcher sont diurétiques c'est-à-dire qu'elles stimulent la production d'urine ce qui permet d'éliminer les bactéries responsables de l'infection.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Les feuilles et fleurs fraîches peuvent libérer une substance toxique. Il est nécessaire de faire appel à son médecin traitant avant d'entreprendre une phytothérapie à base de pêcher.

  • Enfants

Il est déconseillé aux enfants de moins de 8 ans de prendre du pêcher.

  • Femmes enceintes

Il n'y a pas de contre-indication particulière cependant, par prudence et manque d'études scientifiques à propos des effets du pêcher sur les femmes enceintes et allaitantes, il est nécessaire de demander conseil à son médecin traitant.

Y a-t-il des effets indésirables?

Un surdosage peut entrainer des troubles digestifs et un manque d'attention pouvant s'avérer dangereux lors d'activité où la vigilance est indispensable (conduire, activités professionnelles etc.)

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

Le pêcher interagit avec les médicaments aux propriétés sédatives (somnifères, antidépresseurs, antipsychotiques etc.) et laxatives.

Bibliographie


L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017
Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, Editions Larousse 2013
Petit guide des huiles essentielles, compagnie des sens, 2018
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
Se soigner par les plantes au quotidien, Rachel Frély, terres éditions, 2019
La bible des plantes qui soignent, Michel Pierre, éditions du chêne, 2017

Contenu original de :
Éducation et Prévention Santé

Étiquettes

Pêcher Phytothérapie

Haut de page