Phytothérapie : l'ortie

L'ortie
L'ortie

L'ortie, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

L'ortie est une plante urticante bien connue de tous. Les promeneurs savent qu'il faut s'en méfier car elle cause des brûlures à son simple contact avec la peau. Pourtant, celle mal-aimée possède de nombreuses vertus, autant en cuisine qu'en phytothérapie. Elle est riche en acides aminés, en protéines, en fer, en calcium et en vitamines. Une fois cuite ou séchée, elle ne pique plus et est totalement comestible et sans danger pour la peau.

Origines

L'ortie est originaire d'Europe de l'Ouest. Elle pousse jusqu'à 2500 mètres d'altitude.

Comment ça s’utilise ?

L'ortie s'utilise sous forme de feuilles séchées, de poudre, d'extrait liquide. Les racines sont également beaucoup utilisées en phytothérapie.

Est-ce que je peux en faire pousser chez moi ?

Oui. Vous en avez peut-être déjà dans le jardin. C'est une plante qui pousse très facilement et qui ne nécessite pas d'entretien. Elle constitue un excellent engrais naturel.

L'ortie, c’est efficace pour soigner quoi ?

L'ortie
L'ortie

La plupart des indications ci-dessous reposent sur l'usage traditionnel de l'ortie à travers le temps et n'ont pas ou peu fait l'objet d'études cliniques controlées.

Pour diminuer la chute des cheveux ?

Non. Aucune étude scientifique ne vient confirmer cette hypothèse. Les produits commerciaux à base d'ortie prônant son efficacité contre la chute des cheveux ne se base sur aucune preuve scientifique. L'usage traditionnel de l'ortie est reconnu pour assainir le cuir chevelu.

Pour traiter les infections urinaires ?

Oui. L'ortie possède des propriétés diurétique c'est-à-dire qui stimulent la production d'urine. L'Agence européenne du médicament (EMA) reconnait l'usage traditionnel de l'ortie dans le traitement complémentaire des infections urinaires.

Pour diminuer les rhumatismes ?

Oui. L'ortie possède des substances anti-inflammatoires pouvant soulager les douleurs de l'arthrose. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnait l'usage traditionnel de la racine d'ortie pour soulager les douleurs rhumatismales.

Pour lutter contre le diabète ?

Peut-être. Les propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes de l'ortie pourraient agir de façon bénéfique contre cette maladie. D'autres études à grande échelle sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Contre le cancer ?

Peut-être. L'ortie contient du polyphenol, une substance capable de diminuer la propagation des cellules cancéreuses. D'autres études à grande échelle sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Les personnes avec des problèmes au coeur ou aux reins ne doivent pas prendre de l'ortie.

  • Enfants

L'ortie est déconseillée aux enfants de moins de 12 ans.

  • Femmes enceintes

L'ortie est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Y a-t-il des effets indésirables?

Un surdosage peut entraîner des nausées, diarrhées, des ballonnements et des allergies.

La racine d'ortie peut provoquer des troubles de l'érection.

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

L'ortie peut diminuer l'absorption du fer, les personnes en carence de fer doivent consulter leur médecin avant tout traitement à base d'ortie.

Bibliographie


L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017
Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, Editions Larousse 2013
Petit guide des huiles essentielles, compagnie des sens, 2018
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
Se soigner par les plantes au quotidien, Rachel Frély, terres éditions, 2019
La bible des plantes qui soignent, Michel Pierre, éditions du chêne, 2017
Phytochemical, Anti-diabetic and Cardiovascular Properties of Urtica dioica L. (Urticaceae): A Review, Mini Rev Med Chem., 2019
Therapeutic Perspectives of Molecules from Urtica dioica Extracts for Cancer Treatment, Molecules, 2019
Screening of pharmacological uses of Urtica dioica and others benefits, Prog Biophys Mol Biol., 2020

Contenu original de :
Éducation et Prévention Santé

Étiquettes

Ortie Phytothérapie

Haut de page