Phytothérapie : la mélisse

La mélisse
La mélisse

La mélisse, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

La mélisse est connue depuis la Grèce Antique. C'est une plante que l'on peut utiliser en cuisine mais surtout connue pour ses propriétés médicinales. Son parfum citronné a aussi le pouvoir de faire fuir les moustiques.

Origines

La mélisse est une plante originaire de Turquie. On la retrouve dans tous le bassin méditerranéen.

Comment ça s’utilise ?

La mélisse s'utilise en phytothérapie sous forme de poudre, de feuilles fraîches ou séchées en infusion. L'huile essentielle et l'extrait liquide de mélisse sont également utilisés.

Est-ce que je peux en faire pousser chez moi ?

Oui. La mélisse est une plante vivace qui pousse très facilement en pot ou directement en terre. Elle aime le soleil et la mi-ombre. Son feuillage ressemble à celui de la menthe.

La mélisse, c’est efficace pour soigner quoi ?

La mélisse
La mélisse

Pour diminuer l'anxiété ?

Oui. La mélisse possède des substances sédatives ayant un pouvoir calmant sur le système nerveux. Plusieurs études ont démontré les bénéfices de la mélisse lors d'anxiété légère, cependant son action sédative puissante diminue également la vigilance et la concentration. Il est important de l'utiliser avec prudence et idéalement avant de dormir.

Pour favoriser l'endormissement ?

Oui. Pour les mêmes propriétés citées plus haut, la mélisse est un bon allié pour lutter contre l'insomnie légère. L'Agence européenne du médicament (EMA) reconnait l'usage de la mélisse pour aider à l'endormissement.

Pour soigner un bouton de fièvre (herpès labial) ?

Oui. Plusieurs études avec placebos ont démontré l'efficacité de la mélisse dans le traitement local des boutons de fièvre. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnait son utilisation.

Pour faciliter la digestion ?

Oui. La mélisse possède des substances qui limitent les spasmes des intestins créant des maux de ventre et des ballonnements. La Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) reconnait son utilisation pour le traitement symptomatique des troubles digestifs mineurs.

Pour lutter contre la maladie d'Alzheimer ?

Peut-être. Des études sont en cours. Il semblerait que la mélisse stimulerait les capacités du cerveau. Elle pourrait limiter la dégradation des neurones et l'apparition de la démence lorsque la maladie d'Alzheimer en est encore à un stade précoce. Des études à plus grande échelle sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Les personnes souffrant de maladie de la thyroïde doivent être prudent s'ils souhaitent consommer de la mélisse dans le cadre d'un traitement. Elle est capable d'annuler la production d'hormones TSH qui stimulent la glande thyroïde.

La mélisse peut diminuer la quantité de fer présente dans l'organisme. Les personnes souffrant de carence en fer doivent être prudent et consulter leur médecin traitant.

  • Enfants

    La mélisse est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans.

  • Femmes enceintes

La mélisse est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Y a-t-il des effets indésirables?

La mélisse a un effet sédatif et peut être dangereuse si elle est utilisée avant de conduire ou de réaliser toute action nécessitant une forte concentration.

Un traitement à base de mélisse sur une trop longue durée peut diminuer l'activité des glandes sexuelles.

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

La mélisse interagit avec tous les médicaments ayant également des propriétés sédatives (somnifères, antidépresseurs, antipsychotiques, morphine etc.) ainsi qu'avec l'alcool.

Elle interagit également avec d'autres plantes sédatives comme la valériane.

Bibliographie


L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017
Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, Editions Larousse 2013
Petit guide des huiles essentielles, compagnie des sens, 2018
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
Se soigner par les plantes au quotidien, Rachel Frély, terres éditions, 2019
La bible des plantes qui soignent, Michel Pierre, éditions du chêne, 2017
Melissa officinalis oil affects infectivity of enveloped herpesviruses, Phytomedicine, 2008
Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances, Med J Nutrition Metab, 2011
The effects of Melissa officinalis supplementation on depression, anxiety, stress, and sleep disorder in patients with chronic stable angina, Clin Nutr ESPEN, 2018
Natural remedies for Herpes simplex, Altern Med Rev., 2006
Safety and efficacy of Melissa officinalis extract containing rosmarinic acid in the prevention of Alzheimer's disease progression, Sci Rep., 2020

Contenu original de :
Éducation et Prévention Santé

Étiquettes

Mélisse Phytothérapie

Haut de page