Phytothérapie : le lierre grimpant

Le lierre grimpant
Le lierre grimpant

Le lierre grimpant, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

Le lierre grimpant est une liane au feuillage persistant, capable de pousser à peu près partout. Il peut vivre une centaine d'année, voire jusqu'à 1000 ans si le support sur lequel le lierre se développe est favorable à sa croissance. C'est une plante qui dépollue l'air en captant des substances cancérigènes et qui est utilisée comme lessive naturelle. En phytothérapie, les feuilles de lierre sont très utilisées.

Origines

Le lierre grimpant est originaire des zones Tropicales, ce qui explique pourquoi il se développe particulièrement en temps chaud et humide. Aujourd'hui, c'est une plante très commune que l'on retrouve autant en ville qu'à la campagne.

Comment ça s’utilise ?

Les feuilles de lierre peuvent s'utiliser fraîches, séchées, en infusion, sous forme de pâte à appliquer sur la peau ou sous forme d'extraits liquides concentrés.

Est-ce que je peux en faire pousser chez moi ?

Oui. Le lierre se plante en semis puis dans le sol, lorsqu'il est jeune il recouvre le sol l'assainit et le maintient humide. Lorsqu'il grimpe au mur, il ne risque pas de le fragiliser s'il est en bon état. Il constitue un excellent isolant extérieur car il protège les murs des rayons du soleil et limite la perte de chaleur en hiver.

Le lierre grimpant, c’est efficace pour soigner quoi ?

Le lierre grimpant
Le lierre grimpant

La plupart des indications ci-dessous reposent sur l'usage traditionnel du lierre à travers le temps et n'ont pas ou peu fait l'objet d'études cliniques controlées.

Contre la toux ?

Oui. Le lierre est très efficace pour libérer les bronches. Il possède une substance appelée saponine, capable de limiter les spasmes des muscles des bronches et de favoriser l'évacuation du mucus qui encombre les poumons et le nez en cas de bronchite. Quelques études scientifiques ont démontré l'efficacité du lierre contre la toux, notamment chez les enfants. La Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) et l'Agence européenne du médicament (EMA) reconnaissent l’usage du lierre contre « la toux, en particulier celle avec une production importante de mucus, et dans le traitement complémentaire des affections des bronches ».

Pour soulager les maux de ventre ?

Peut-être. La saponine du lierre étant anti-spasmodique, il est possible qu'il puisse limiter et soulager les symptômes de douleurs digestives en agissant directement sur les muscles de l'estomac.

Pour traiter les verrues ?

Peut-être. Traditionnellement, la pâte de lierre obtenue grâce à des feuilles fraîches broyées élimine les verrues.

Contre les démangeaisons et les brûlures ?

Peut-être. Appliquées sur la peau, les feuilles fraîches de lierre sous forme de pâte ou de tisane auraient des propriétés anti-bactériennes et faciliteraient la cicatrisation.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Le lierre est allergisant. Les personnes allergiques au ginseng doivent s'abstenir de prendre du lierre. Les personnes souffrant d'ulcères ou brûlures à l'estomac ne doivent pas prendre de lierre, qui pourrait aggraver leurs symptômes.

  • Enfants

L’Agence européenne du médicament (EMA) déconseille l’usage des extraits de lierre chez les enfants de moins de deux ans. Les feuilles séchées sont fortement déconseillées aux enfants de moins de 12 ans. Il est impératif de consulter son médecin traitant.

  • Femmes enceintes

Le lierre grimpant est composé d'émétine, substance qui peut provoquer des contractions de l’utérus. L’Agence européenne du médicament (EMA) déconseille l’usage de produits à base de lierre grimpant pendant la grossesse et l’allaitement.

Y a-t-il des effets indésirables?

Le lierre est allergisant, sa manipulation et sa consommation peut engendrer des réactions allergiques importantes au niveau des voies respiratoires et de la peau.

Un surdosage peut entraîner vomissements, nausées, diarrhée, et intoxication, en particulier chez les jeunes enfants.

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

Le lierre interagit avec les médicaments contre la toux. Il est impératif de consulter son médecin traitant.

Bibliographie


L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017
Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, Editions Larousse 2013
Petit guide des huiles essentielles, compagnie des sens, 2018
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
Se soigner par les plantes au quotidien, Rachel Frély, terres éditions, 2019
La bible des plantes qui soignent, Michel Pierre, éditions du chêne, 2017
A Valuable Option for the Treatment of Respiratory Diseases: Review on the Clinical Evidence of the Ivy Leaves Dry Extract EA 575®. Planta Med. 2015
Suitability of ivy extract for the treatment of paediatric cough, Phytother Res. 2012
Expectorant and antitussive effect of Hedera helix and Rhizoma coptidis extracts mixture, Yonsei Med J. 2015

Haut de page