Phytothérapie : la sauge

La sauge
La sauge

La sauge, d’où ça vient et à quoi ça sert ?

Généralités

La sauge est une plante aromatique bien connue en cuisine. Elle possède également des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires en phytothérapie. Depuis l'Antiquité, elle est utilisée en médecine pour soigner divers maux. Son nom latin est "Salvia", ou autrement dit "celle qui sauve".

Origines

La sauge est une plante d'origine méditerranéenne. Elle fait partie des herbes de Provence utilisées en cuisine.

Comment ça s’utilise ?

En phytothérapie, La sauge s'utilise en infusion de feuilles séchées, en application locale et en huile essentielle. Cependant, il existe différents types de sauge : la sauge officinale, la sauge sclarée et la sauge d'Espagne. L'huile essentielle de sauge officinale est fortement déconseillée du fait de sa teneur en thuyone, une substance très toxique. Les huiles essentielles de sauge sclarée et de sauge d'Espagne en contiennent beaucoup moins.

Puis-je en faire pousser chez moi ?

Oui. La sauge se cultive en intérieur ou en extérieur. C'est une plante qui a besoin de beaucoup de soleil et d'un sol humide. Avec un manque de lumière, la plante s'affaissera et aura un aspect clairsemé.

La sauge, c’est efficace pour soigner quoi ?

La sauge
La sauge

Pour soigner les maux de ventre ?

Oui. La sauge possède des flavonoïdes qui vont avoir une action anti-inflammatoire et aider à la digestion. L'Agence européenne du médicament (EMA) et la commission E du ministère de santé allemand reconnaissant l'usage de la sauge "dans le traitement symptomatique des petites problèmes digestifs (brûlures d'estomac, ballonnements)".

Contre l'hypertension artérielle?

Peut-être. Quelques études cliniques ont été effectuées à ce sujet, mais non évaluée chez l'Homme. Chez l'animal, les résultats sont plutôt positifs concernant l'hypertension artérielle.

Pour soigner les inflammations de la gorge et de la bouche ?

Oui. La sauge est reconnue efficace par l'EMA, la commission E et la Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) dans le traitement des inflammations des muqueuses de la bouche et de la gorge.

Contre les boutons de fièvre ?

Oui. Une étude portant sur 150 personnes démontre que l'application d'une pommade à base de sauge et de rhubarbe est bénéfique pour la cicatrisation des boutons de fièvre (herpès labial)

Contre la transpiration excessive ?

Oui. L'EMA, la commission E et l'ESCOP reconnaissent l'usage de la sauge "pour soulager la transpiration excessive, en traitement de deux à quatre semaines".

Pour stimuler la mémoire ?

Peut-être. Plusieurs études non contrôlées et sans placébo estiment que la sauge pourrait avoir des effets bénéfiques sur la mémoire. Plus généralement, la sauge est reconnue depuis des siècles comme stimulant et est souvent indiquée chez les personnes se remettant d'une maladie.

Effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Les thuyones contenues en grande quantité dans la sauge officinale peuvent provoquer des convulsions. Les sauges sclarée et d'Espagne en possèdent moins, mais par précaution, il est déconseillée aux personnes épileptiques d'utiliser de la sauge.

La sauge possède également un effet endormissant, elle est donc déconseillé pour les personnes conduisant fréquemment des véhicules ou pilotant des machines-outils.

  • Enfants

L'usage de la sauge chez les enfants et adolescents de moins de dix-huit ans est déconseillé par l'Agence européenne du médicament.

  • Femmes enceintes

L'usage de la sauge, à l'exception de son usage alimentaire, est déconseillé chez les femmes enceintes et durant toute la période d'allaitement par l'Agence européenne du médicament.

Y a-t-il des effets indésirables?

Les effets indésirables de la sauge sont rares mais lorsqu'il y en a, cela se traduit par des nausées et des vomissements. Un surdosage peut également générer des bouffées de chaleur, des palpitations, des vertiges et des convulsions.

La sauge provoque la somnolence et peut diminuer la vigilance.

Y a-t-il des interactions avec d’autres substances ?

Les produits à base de sauge pourraient interférer avec des médicaments contre l'anxiété et les troubles du sommeil, contre l'épilepsie ou encore des médicaments contre les troubles psychiques. Il est donc recommandé de consulter un médecin avant de prendre de la sauge hors usage alimentaire.

Bibliographie

Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
Herbal medicines for human use, EMA, 2010
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003
PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001
The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Contenu original de :
Éducation et Prévention Santé

Étiquettes

Phytothérapie Sauge

Haut de page