Phytothérapie : la vigne rouge

La Vigne rouge
La Vigne rouge

1. La vigne rouge cela vient d’où et cela sert à quoi ?

A quoi cela sert médicalement ?

La vigne rouge est un arbrisseau cultivée depuis la Grèce Antique par l’Homme et est utilisée à des fins médicinales depuis plusieurs siècles. En phytothérapie on utilise principalement les feuilles et les fruits (peau et pépins). Les feuilles de vigne rouge contiennent des sels minéraux, de la vitamine C et de nombreux composés naturels (phytonutriments) tels que les flavonoïdes, les tanins et les acides phénoliques. En phytothérapie on utilise généralement la vigne rouge pour soulager les jambes lourdes, les hémorroïdes et les symptôme de la ménopause.

Resvératrol, qu’est-ce que c’est  ?

Le resvératrol est une substance présente dans la peau vigne rouge qui fait l’objet de nombreuses recherches car il a montré une puissante activité anti-oxydante et la capacité de ralentir le vieillissement chez certaines animaux primitives (vers, moucherons, poissons) mais pas chez la souris. Par ailleurs, le resvératrol a une activité proche de celle des oestrogènes (hormones féminines).

Comment cela s’utilise ?

La vigne rouge se trouve sous différents formats tels que la teinture-mère, la poudre de feuilles sèches, l’extrait de plante fraîche standardisé (EPS) ou encore l’extrait sec. Elle est également utilisée dans des préparations spécifiques sous forme d’infusions et de compléments alimentaires.

Cela vient d’où ?

La vigne rouge est un arbrisseau qui pousse dans les régions méditerranéennes.

La vigne des teinturiers c’est la même chose ?

La vigne des teinturiers est l’autre nom de la vigne rouge (Vitis vinifera var. tinctoria) utilisé en phytothérapie qui se caractérise par des raisins noirs et des feuilles qui rougissent intensément à l’automne.

2. Pour quoi est-ce efficace ?

Est-ce efficace pour soigner les jambes lourdes et les varices ?

Oui. L'Agence européenne des médicaments (EMA) défini l’usage de la vigne rouge comme « traditionnellement établi » pour « soulager les symptômes d’inconfort et de lourdeur des jambes liés aux troubles circulatoires veineux mineurs » et recommande que la durée d'un traitement par la vigne rouge pour les jambes lourdes ne dépasse pas quatre semaines. Une consultation est nécessaire si les symptômes persistent. Des essais cliniques concluants ont démontré l’efficacité des extraits de pépins de raisin pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse et des varices (1-2).

Est-ce efficace contre les oedèmes ?

Oui. Il a été confirmé que la vigne rouge à un intérêt dans le cas des œdèmes du bras liés aux traitements du cancer du sein, les œdèmes provoqués par des interventions chirurgicales ou les œdèmes provoqués par la radiothérapie anticancéreuse. En effet, un traitement à la vigne rouge permet de réduire ces types d’oedèmes. Selon des chercheurs, l’extrait pourrait contribuer à contrer la progression de la maladie (3-4-9).

Est-ce efficace contre le diabète et l’obésité ?

Peut-être. Des études sont en cours.

Est-ce efficace contre le cancer du côlon et de la peau ?

Peut-être. Des études sont en cours.

Est-ce efficace contre les hémorroïdes ?

Peut-être. L'Agence européenne des médicaments (EMA) reconnaît l’usage de la vigne rouge comme « traditionnellement établi » pour « soulager les démangeaisons et brûlures associées aux hémorroïdes, les petits saignements sous la peau » et recommande ne pas dépasser une semaine de traitement. Une consultation est nécessaire si les symptômes persistent.

Est-ce efficace contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la rétinopathie ?

Peut-être. Pour le moment, les données cliniques ne permettent pas d’établir l’efficacité de la vigne rouge pour le traitement de la rétinopathie. Néanmoins des essais menés sur des animaux indiquent également qu’un extrait de pépins de raisin (7) et de peau de raisin (le resvératrol) (8) pouvaient contribuer à prévenir la cataracte.

Est-ce efficace protéger de l'éblouissement ?

Peut-être. Plusieurs petites études cliniques européennes indiquent que les oligo-proanthocyanidines présent dans la vigne rouge sont plus efficaces qu'un placebo pour protéger contre l'éblouissement oculaire (5-6).

Est-ce efficace contre les maladies cardiovasculaires ?

Peut-être. Des études suggèrent que les polyphénols présents dans la vigne et ses produits (raisin, jus de raisin, extrait de pépins, vin désalcoolisé) auraient un effet positif sur plusieurs facteurs de risque des maladies cardiovasculaires (10-11), notamment en réduisant le taux de « mauvais cholestérol » (LDL)(12-13) et en diminue la pression sanguine (14) .Ces résultats demandent à être confirmés.

Est-ce efficace contre les douleurs prémenstruelles, les troubles de la ménopause ou les douleurs migraineuses ?

Sans avis. Aucune étude à ce jour démontrent de tels effets mais des travaux complémentaires sont en cours.

Est-ce efficace contre la maladie d’Alzheimer ?

Sans avis. De nombreuses études sont en cours concernant la prévention de maladies neurologiques liées au vieillissement tel que la maladie d’Alzheimer.

3. Les effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Il est vivement déconseillé de faire une cure de vigne rouge pour les femmes ayant ou ayant eu un cancer du sein ou ayant des antécédents de cancer du sein dans leur Famille à cause des propriétés hormonales du resvératrol contenu dans la vigne rouge.

Est-ce que les enfants peuvent en prendre ?

Il ne faut pas faire usage de la vigne rouge chez les personnes de moins de dix-huit ans.

Est-ce que les femmes enceinte peuvent en prendre ?

Selon l’Agence européenne du médicament, il est préférable de ne pas prendre de vigne rouge pendant la grossesse et l’allaitement.

Il y a-t-il des effets de secondaires ?

Certaines personnes peuvent avoir des effets indésirables tels que de l’hypersensibilité, de l’allergie, des réactions de la peau (démangeaisons et rougissement), des troubles digestifs (nausées et maux de ventre) ou des maux de tête.

Il y a-t-il des effets indésirables ?

Les effets indésirables connu se traduisent par des nausées, des vomissement, des troubles digestifs, des maux de tête, des vertiges, et plus rarement des allergie de la peau.

Il y a-t-il des interaction avec d’autres substances ?

Les oligo-proanthocyanidines (OPC) contenu dans la vigne rouge pourrait avec les médicaments anticoagulants (fluidifiants du sang) ou antiplaquettaires (substances agissent sur les cellules du sang et les empêchent de s'accumuler pour former des caillots) ainsi que des plantes ayant des effets anticoagulants (ail, ginseng, ginkgo, saule blanc, trèfle rouge, fêve tonka etc.) ou antiplaquettaires (ginkgo biloba, ail, ginseng).

4. Bibliographie

  1. Henriet JP. Exemplary study for a phlebotropic substance, the EIVE Study [translated from French]. Fairfield, Conn: Primary Source; not dated. Étude mentionnée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Foods, Herbs & Supplements - Grape seed (Vitis vinifera, Vitis coignetiae), Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 6 mai 2011]. www.naturalstandard.com

  2. Delacroix P. Double-blind study of Endotelon W in chronic venous insufficiency [translated from French]. La Revue de Médecine. Aug/Sept.1981;no.27-28:1793- 1802. Étude mentionnée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Foods, Herbs & Supplements - Grape seed (Vitis vinifera, Vitis coignetiae), Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 6 mai 2011]. www.naturalstandard.com

  3. Kiesewetter H, Koscielny J, et al. Efficacy of orally administered extract of red vine leaf AS 195 (folia vitis viniferae) in chronic venous insufficiency (stages I-II). A randomized, double-blind, placebo-controlled trial.Arzneimittelforschung 2000 Feb;50(2):109-17.

  4. Schaefer E, Peil H, et al. Oedema protective properties of the red vine leaf extract AS 195 (Folia vitis viniferae) in the treatment of chronic venous insufficiency. A 6-week observational clinical trial. Arzneimittelforschung. 2003;53(4):243-6.

  5. Bombardelli E, Morazzoni P. Vitis vinifera L. Fitoterapia 1995; LXVI(4):291-317.

  6. Corbe C, Boissin JP, Siou A. Light vision and chorioretinal circulation. Study of the effect of procyanidolic oligomers (Endotelon)J Fr Ophtalmol. 1988;11(5):453-60.

  7. Durukan AH, Evereklioglu C, et al. Ingestion of IH636 grape seed proanthocyanidin extract to prevent selenite-induced oxidative stress in experimental cataract.J Cataract Refract Surg. 2006 Jun;32(6):1041-5.

  8. Doganay S, Borazan M, et al. The effect of resveratrol in experimental cataract model formed by sodium selenite.Curr Eye Res. 2006 Feb;31(2):147-53.

  9. A review of evidence on red vine leaf extract in the prevention and management of venous disease. [No authors listed] J Wound Care. 2006 Oct;15(9):393-6. Review.

  10. Rakici O, Kiziltepe U, et al. Effects of resveratrol on vascular tone and endothelial function of human saphenous vein and internal mammary artery. Int J Cardiol. 2005 Nov 2;105(2):209-15.

  11. Biomedical effects of grape products. Vislocky LM, Fernandez ML. Nutr Rev. 2010 Nov;68(11):656-70.

  12. Grape polyphenols exert a cardioprotective effect in pre- and postmenopausal women by lowering plasma lipids and reducing oxidative stress. Zern TL, Wood RJ, et al. J Nutr. 2005 Aug;135(8):1911-7.

  13. Comparative effects of dietary supplementation with red grape juice and vitamin E on production of superoxide by circulating neutrophil NADPH oxidase in hemodialysis patients. Castilla P, Dávalos A, et al. Am J Clin Nutr. 2008 Apr;87(4):1053-61.

  14. Concord grape juice supplementation reduces blood pressure in Korean hypertensive men: double-blind, placebo controlled intervention trial. Park YK, Kim JS, Kang MH. Biofactors. 2004;22(1-4):145-7.

Article original du Fonds de Dotation

Haut de page