Phytothérapie : le ginseng

Le Ginseng
Le Ginseng

1. Le ginseng cela vient d’où et cela sert à quoi ?

A quoi cela sert médicalement ?

Le ginseng est réputé traditionnellement pour ses vertus tonifiantes.

Comment cela s’utilise ?

Le ginseng se présente généralement sous forme de poudre de racines séchées, soit en gélules, soit en sous forme de racines entière pour des décoctions.

Est-ce que cela se mange ?

Le ginseng n’est pas utilisé comme aliment mais comme médicament. Il est déconseillé d’en consommer pur quotidiennement. Les racines fraîches ont un goût sucré.

Puis-je en faire pousser chez moi ?

Il est tout à fait possible d’en faire pousser chez soi. Pour cela deux méthodes, soit acheter des graines, soit se procurer des racines d'un an chez un producteur et les transplanter. Le ginseng aime l’ombre et l’humidité. Si on achète des graines, il faut compter un an avant d’avoir des racines, mais on utilise généralement les racines des plantes âgées de plus de quatre ans !

Cela vient d’où ?

Le ginseng est originaire des forêts montagneuses d'Asie et est cultivé en Chine, en Corée et au Canada.

Son nom signifie quoi ?

Le mont « ginseng », vient du chinois jen-shen, qui signifie « plante-homme » car les Chinois prisent les racines dont la forme rappelle celle de l'être humain. Son nom grec signifie pan, « tout », et akos, « soigne, guérit ».

2. À quoi sert le Ginseng ?

Le Ginseng
Le Ginseng

Est-ce efficace contre les maladies cardiovasculaires ?

Peut-être. Les Instituts nationaux de la santé américains considèrent comme « fondé sur de bonnes évidences scientifiques » l’usage du ginseng dans la stimulation du système immunitaire dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires ».

Est-ce efficace contre l’impuissance ou un aphrodisiaque ?

Peut-être. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère comme « traditionnel » l’usage du ginseng dans le traitement « des troubles de l’érection». Quelques études cliniques suggèrent un effet positif du ginseng dans les troubles de l’érection car ces extraits semblent capables d’inhiber l’action de la prolactine (une hormone qui diminue le désir sexuel chez l’homme).

Est-ce efficace contre le diabète de type 2 ?

Peut-être. L’Organisation mondiale de la santé considère (OMS) comme « traditionnel » l’usage du ginseng dans le traitement « du diabète de type 2 » alors que les Instituts nationaux de la santé américains considèrent comme « fondé sur de bonnes évidences scientifiques » l’usage du ginseng dans « le contrôle de la glycémie en cas de diabète de type 2 ». Quelques études cliniques suggèrent un effet régulateur sur la glycémie des personnes souffrant de diabète de type 2.

Est-ce efficace pour stimuler les défenses immunitaires ?

Peut-être, dans certains cas. Dans des essais en laboratoire sur des cultures de cellules et chez l’animal ont montré que les extraits de ginseng stimulaient certaines cellules de l’immunité (les lymphocytes) et les faisaient produire des substances capables de neutraliser certains virus. Par ailleurs, les Instituts nationaux de la santé américains considèrent comme « fondé sur de bonnes évidences scientifiques » l’usage du ginseng dans « la stimulation du système immunitaire dans le cadre des infections respiratoires ».

Est-ce efficace contre les effets de l'âge ?

Peut-être. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Coopération scientifique européenne en phytothérapie reconnaît comme « cliniquement établi » l’usage du ginseng pour « améliorer les capacités physiques et mentales lors de troubles de la concentration et chez les personnes convalescentes ». Néanmoins, il semble que les nombreuses études cliniques mesurant les effets du ginseng pour les performances physiques ou intellectuelle souffrent de graves lacunes méthodologiques.

Est-ce efficace contre la fatigue et le stress ?

Oui. L’Organisation mondiale de la santé, la Coopération scientifique européenne en phytothérapie et la Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage du ginseng pour « améliorer les capacités physiques et mentales lors de périodes de fatigue, d’épuisement, de difficultés à travailler et à se concentrer ». Le ginseng semblent capables d’augmenter le taux de l’hormone qui nous permet de réagir au stress dans le sang (le cortisol). Il est préférable prendre le ginseng le matin pour éviter les insomnies.

Est-ce efficace pour les troubles de l’estomac ?

Peut-être. L’Organisation mondiale de la santé considère comme « traditionnel » l’usage du ginseng dans le traitement « des ulcères gastriques », mais peu d’études confirme ses effets réels.

Est-ce efficace contre le cancer de l’estomac ?

Peut-être. Pour le moment nous ne savons rien sur le sujet mais des études sont en cours pour étudier les effets du ginseng dans la prévention du cancer de l’estomac.

Est-ce efficace contre les maladies du foie ?

Peut-être. L’Organisation mondiale de la santé considère comme « traditionnel » l’usage du ginseng dans le traitement « pour protéger le foie », mais peu d’études confirme ses effets réels.

Est-ce efficace contre la tuberculose ?

Non. Aucune étude sérieuse confirme que les produits à base de ginseng favoriser la convalescence des personnes souffrant de tuberculose

3. Les effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Le ginseng est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent de diabète, d’hypertension artérielle ou de maladies cardiaques. Avant de prendre du ginseng, ceux qui souffrent d’insomnies, de troubles nerveux ou d’obésité doivent consulter leur médecin.

Est-ce que les enfants peuvent en prendre ?

L’usage du ginseng chez les personnes de moins de dix-huit ans est déconseillé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Est-ce que les femmes enceinte peuvent en prendre ?

L’usage du ginseng pendant la grossesse et l’allaitement est déconseillé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il y a-t-il des effets de secondaires ?

Certaines personnes peuvent avoir des maux d’estomac, des nausées, des vertiges ou de la diarrhée.

Il y a-t-il des effets indésirables ?

Il y a des effets indésirables dans le cas d’un usage excessif de ginseng qui se traduit par de la nervosité, insomnie, irritabilité, diarrhée, augmentation de la pression artérielle et palpitations.

Il y a-t-il des interaction avec d’autres substances ?

Les produits contenant du ginseng pourraient interagir avec les plantes aux propriétés anticoagulantes (ail, gingembre, ginkgo,kava, fève tonka, saule blanc etc.), il est donc préférable d’éviter la prise de ces plantes pendant une cure au ginseng.

Il est préférable pendant une cure de ginseng de limiter la consommation de caféine (café, thé, chocolat, guarana, colas, etc.) pour éviter l’insomnie, l’irritabilité et les palpitations.

La prise de ginseng avec des médicaments traitant le diabète ou le cœur est déconseillé.

4. Bibliographie

• EU Register on nutrition and health claims, EFSA, 2014

• Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010

• PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007

• European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

• PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001

• The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Article original du Fonds de Dotation

Étiquettes

Ginseng Phytothérapie

Haut de page