Phytothérapie : l'artichaut

L'Artichaut
L'Artichaut

1. L’artichaut cela vient d’où et cela sert à quoi ?

À quoi cela sert médicalement ?

L'artichaut est une grande plante vivace pouvant atteindre 1 m 50 ayant l'aspect d'un chardon dépourvu d'épines. Les feuilles utilisées en phytothérapie poussent le long de la base de la tige et sont de grandes tailles dentelées irrégulièrement et parfois épineuses. Elles sont comestibles (blanchies ou cuites), mais difficile à trouver dans le commerce.

On étudie les effets médicinaux de l’artichaut depuis le début du XXe siècle, lorsque des chercheurs français confirment son action bénéfique sur les reins et la vésicule biliaire.

Comment cela s’utilise ?

Il s’utilise traditionnellement sous forme de feuilles fraîches ou séchées ou de jus de la plante entière. De nos jours, on le trouve dans le commerce sous forme d’extraits secs de feuilles en comprimés ou en capsules.

Cela vient d’où ?

L’artichaut est originaire du bassin méditerranéen et on sait grâce à des représentations graphiques anciennes que l’artichaut est cultivé depuis la haute Antiquité en Egypte.

Aujourd’hui, largement cultivée en Bretagne il est également cultivé depuis plus de 100 ans en Californie. Il est principalement cultivé pour son réceptacle floral, comestible, le fameux « cœur d'artichaut ».

2. Les utilisations de l'artichaut

L'Artichaut
L'Artichaut

Est-ce efficace pour soigner les troubles digestifs ?

Oui. Des études (2) ont confirmé l’effet bénéfique de l’extrait d’artichaut pour soulager les malaises digestifs reliés à un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire et du foie. En effet l'artichaut a la propriété de faire augmenter la production de bile (1), ce qui facilite la digestion.

Est-ce efficace contre la dyspepsie ?

Oui. La dyspepsie correspond à un ensemble de symptômes de douleurs dont l’origine se situe dans la région de l'estomac. Ces troubles peuvent être fréquents, chroniques ou ponctuels et peuvent être liés à des causes variées. La Commission E reconnaît l'usage des feuilles d'artichaut pour traiter la dyspepsie. En effet, plusieurs études (3-4) ont permis d'observer que le traitement aux feuilles d'artichaut atténuait sensiblement les symptômes associés à la dyspepsie, sans pour autant causer d'effets indésirables notables.

Est-ce efficace pour soigner le syndrome de l’intestin irritable ?

Peut-être. Il n’y a pas assez d’étude pour le confirmer mais une étude (6) auprès de 279 sujets atteints du syndrome de l’intestin irritable a permis de constater qu’ils considéraient que le traitement à l'artichaut était aussi efficace que les autres traitements qui avait pour but de soulager les symptômes de leur maladie.

Est-ce efficace pour réduire le taux de cholestérol sanguin en cas d’Hypercholestérolémie ?

Peut-être. Les essais cliniques sur le sujet sont plutôt favorables sur l’efficacité de l’artichaut pour réduire le taux de cholestérol sanguin quoique insuffisants pour le moment. Néanmoins il est à noter que les effets indésirables de cette plante sont rares et bénins (5).

Est-ce efficace pour soigner la gueule de bois ?

Non. Tous les recherches faites jusqu’à présent n’ont pas démontré une quelconque efficacité de l’artichaut contre la gueule de bois (7). L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

3. Les effets négatifs et contre-indications

Quelles sont les contre-indications ?

Il y a des cas d’allergies à l’artichaut chez les personnes allergiques aux astéracées, c’est-à-dire les plantes de la Famille des marguerites, de la camomille et des asters.

Par ailleurs si vous êtes sujet aux calculs biliaires, il est recommandé de consulter votre médecin avant la prise d’une cure à base d’artichaut, car dans ce cas l’artichaut peut stimuler la production de bile, ce qui peut avoir de graves conséquences.

Est-ce que les enfants peuvent en prendre ?

Consultez votre médecin avant de commencer une cure chez les personnes de moins de dix-huit ans.

Est-ce que les femmes enceinte peuvent en prendre ?

Consultez votre médecin avant de commencer une cure pendant la grossesse et l’allaitement.

Il y a-t-il des effets de secondaires ?

Certaines personnes peuvent avoir des maux d’estomac, des nausées, des vertiges ou de la diarrhée.

Il y a-t-il des effets indésirables ?

Il n’y aucun effets indésirables aux doses habituellement utilisées mais un surdosage se traduit par des nausées et des vomissements.

Il y a-t-il des interaction avec d’autres substances ?

Les produits contenant de l’artichaut ne semblent pas interagir avec des médicaments ou des plantes.

4. Bibliographie

Boswell Victor R. Our Vegetable Travelers: Edible Flower Buds of a Gorgeous Thistle. In: National Geographic Magazine, 1949. Plant Answers, Aggie-Horticulture, T &M University, États-Unis. Aggie-horticulture.tam.edu - http://aggie-horticulture.tamu.edu

Baroda Farms, Inc. Artichokes.net - www.artichokes.net

Dauzat Albert, Dubois Jean, Mitterand, Henri. Nouveau dictionnaire étymologique et historique, Librairie Larousse, France, 1971

Encyclopedia Britannica. Artichoke. Britannica.com - www.britannica.com

Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs 2010. . www.hc-sc.gc.ca

Toussaint-Samat Maguelonne. Histoire naturelle et morale de la nourriture, Bordas, France, 1987.

  1. Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep 2003 November;5(6):492-9.

  2. Lampe JW. Health effects of vegetables and fruit: assessing mechanisms of action in human experimental studies. Am J Clin Nutr 1999 September;70(3 Suppl):475S-90S.

  3. Schutz K, Persike M, et al. Characterization and quantification of anthocyanins in selected artichoke (Cynara scolymus L.) cultivars by HPLC-DAD-ESI-MS( n ). Anal Bioanal Chem 2006 March 14.

  4. Aggarwal BB, Shishodia S. Molecular targets of dietary agents for prevention and therapy of cancer. Biochem Pharmacol 2006 February 23.

  5. Lintas et Capeloni 1998 dans Lopez G, Ros G, Rincon F, Periago MJ, Martinez MC, Ortuno J. Relationship between physical and hydration properties of soluble and insoluble fiber of artichoke. Journal of Agricultural and Food Chemistry 1996;44:2773-8.

  6. Soerjomataram I, Oomen D, et al. Increased consumption of fruit and vegetables and future cancer incidence in selected European countries. Eur J Cancer 2010;46:2563-80.

  7. Willcox JK, Ash SL, Catignani GL. Antioxidants and prevention of chronic disease. Crit Rev Food Sci Nutr 2004;44(4):275-95.

Article original du Fonds de Dotation

Haut de page